Fablab Upernavik

    Fablab Upernavik

    Fidèle à son engagement pour un tourisme responsable, PONANT soutient les communautés inuites du district d’Upernavik, situé au nord-ouest du Groenland, pour leur permettre de diversifier leurs ressources en réactivant des savoir-faire locaux.

    10€ OFFERTS PAR CARNET DIGITAL

    Le soutien de PONANT au FabLab se décline sous trois formes :

    • Une dotation financière pour accompagner la création du FabLab.
    • La commercialisation des sculptures à bord des navires.
    • 10€ de subvention supplémentaire par carnet de voyage digital si les passagers choisissent de recevoir uniquement ce carnet plutôt que le carnet « papier ».

    « Chez PONANT, nous nous engageons au quotidien pour la préservation de l’environnement, de la conception des navires aux débarquements à terre. Notre soutien envers les communautés locales du district d’Upernavik s’inscrit donc en parfaite affinité avec cette priorité qui est la nôtre », souligne Jean-Emmanuel SAUVÉE, Président de PONANT.


    LE FABLAB D’UPERNAVIK

    Les communautés inuites du district d’Upernavik vivent en osmose avec leur environnement. Dans le passé, celle-ci se manifestait au quotidien dans les pratiques de chasse et de pêche, mais également dans la réalisation de petites amulettes. Facilement transportables, elles étaient façonnées dans l’ivoire de narval, la corne de boeuf musqué, l’os, la pierre et le bois flotté.

    Soumises à de stricts quotas sur la chasse, ces communautés ont besoin de diversifier leurs ressources. Face à cette situation, le Laboratoire de recherche EDANA de la Haute Ecole Arc de Neuchâtel en Suisse, le Musée d’ethnographie de Neuchâtel et Nicolas DUBREUIL, Chef d’Expédition chez PONANT, ont initié le « FabLab d’Upernavik », le premier laboratoire d’impression 3D du Groenland.

    L’objectif de ce FabLab est de réaliser des copies 3D de certaines amulettes inuites présentes dans les collections des musées européens. Les pièces reproduites par les sculpteurs inuits du district d’Upernavik seront ensuite commercialisées dans des musées et à bord des navires de la compagnie, procurant ainsi une source de revenus pérenne aux artisans.

    Fablab PONANT

    « Ce projet de FabLab à Upernavik et ce qui va en découler va profiter aux écoles techniques, aux petites entreprises locales, voire à toute la population d’Upernavik pour s’ouvrir sur le monde. », explique Philippe GESLIN, Docteur en anthropologie sociale & ethnologie et Professeur à la HE-Arc Ingénierie à Neuchâtel.

    « Les anciens qui ne peuvent plus chasser sur la banquise vont obtenir un revenu complémentaire grâce aux sculptures. Et les plus jeunes auront accès à de nouvelles technologies, à l’innovation et aux échanges via le web à travers le monde », confirment à l’unisson Ole et Knud, deux jeunes Groenlandais venus se former à l’impression 3D à Neuchâtel en septembre 2014.

     
    Besoin d'informations ?