Développement durable

    Développement durable

    Depuis plus de 30 ans, PONANT emmène ses passagers dans les endroits les plus secrets de la planète, où la nature règne en majesté. Ce choix induit des responsabilités vis-à-vis des écosystèmes qui les composent et des communautés qui y vivent.
    PONANT ambitionne de devenir une référence mondiale en matière de développement durable, dans son activité de croisière.

    Nous protégeons mieux ce que nous connaissons

    Jean-Emmanuel SAUVÉE, Président et co-fondateur de PONANT

    Préserver l'environnement

    Technologies pointues à bord des navires, traitement optimisé des déchets et eaux usées, sensibilisation des voyageurs, projets d’avenir toujours plus innovants en matière de développement durable :
    PONANT s’engage au quotidien pour le respect de l’environnement.

    Une flotte toujours plus propre

    Nous allons au-delà des règlementations environnementales en vigueur (convention MARPOL sur la pollution marine, le Code Polaire, SOLAS, etc...) en étudiant les leviers qui nous permettent de réduire au maximum notre impact sur les lieux que nous visitons.
    Grâce à nos efforts, nos navires ont tous reçu le label international « Clean Ship », attestant un impact environnemental réduit.

    Une politique forte de réduction drastique du fioul dans l’exploitation des navires

    Le MDO (Marin Diesel Oil) est moins lourd et moins polluant que le HFO (Heavy Fuel Oil)
    Le GNL (Gaz Naturel Liquéfié) est actuellement le carburant le plus vert du marché (-25% de rejets carbone / -85% de rejets d’oxyde d’azote / -95% de rejets de particules fines)

    La technologie au cœur de la conception des navires PONANT

    Système de détection des hauts-fonds par sonar pour éviter les contacts avec icebergs et récifs
    Gaz réfrigérant (R407C) utilisé pour la climatisation et les unités de réfrigération. Il n’a aucun impact sur la couche d’ozone et un très faible impact sur l’effet de serre
    Système d’éclairage basse consommation et à faible dissipation de chaleur (LED, fibre optique)
    Système de positionnement dynamique permettant (quand nécessaire) de maintenir le navire à l’amarrage sans avoir à jeter l’ancre, et ainsi respecter les fonds marins
    Générateurs dernière génération équipés d’un système de contrôle électronique intégré pour optimiser leur fonctionnement
    Peinture (antifouling) sans étain pour préserver au maximum les écosystèmes marins
    Dispositifs de calcul de la consommation en temps réel favorisant les économies d’énergie

    Le brise-glace de croisière propulsé au GNL : une première mondiale

    PONANT invente le brise-glace de croisière de luxe. A flot en 2021, il sera équipé des dernières technologies en matière de développement durable et répondra supérieurement au niveau d’exigence de la réglementation OMI 2020 (Organisation Maritime Internationale).

    Propulsion au
    Gaz Naturel
    Liquéfié (GNL)

    Mesure précise de la
    consommation
    et optimisation de la
    conduite du navire

    Batteries électriques
    dernière génération
    pour réduire la
    consommation

    Système de
    traitement
    des eaux usées
    avancé

    Système de
    récupération de
    l’énergie

    Rendement
    énergétique
    optimisé

    Système de
    traitement
    des déchets par
    Oxydation HydroThermale

    Équipements « Cleanship » perfectionnés, allant au-delà des réglementations environnementales en vigueur :

    • Réduction d’émissions SO2, NOX, CO2 et particules par l’utilisation du GNL
    • Zéro émission en mode hybride électrique
    • Adoption d’une technologie avancée de moteurs dual fuel / GNL
    • Conformité à la réglementation OMI (Organisation Maritime Internationale) 2020 sur les taux d’émission de soufre
    • Conformité aux exigences des zones ECA (Emission Control Area)

    Les avantages du GNL pour l’environnement

    -25%

    de rejets

    carbone

    -85%

    de rejets

    d'oxyde d'azote

    -95%

    de rejets

    de particules fines

    Gestion de l'énergie

    • Système d’optimisation de l’énergie avec mesure précise de la consommation et optimisation de la conduite du navire
    • Système de récupération de l’énergie (Waste Heat Recovery System)
    • Optimisation de la consommation par l’usage de batteries électriques dernière génération permettant de couper les moteurs pendant 2 à 3 heures

    Traitement de l'eau

    • Système de traitement des eaux usées avancées
      (Advanced Waste Water Treatment system)

    Le traitement optimisé des déchets et des eaux usées

    Chacune des typologies d’« eau » générée à bord des navires subit un traitement pour éviter un éventuel risque de pollution des milieux aquatiques.

    Les eaux noires
    sont filtrées, traitées et réutilisées.
    Les eaux grises
    (bain, douche, cuisine, blanchisserie) sont recyclées et réutilisées pour laver les ponts extérieurs.
    L’eau de cale
    est traitée avec des systèmes de filtration à membrane céramique pour obtenir une teneur en hydrocarbures extrêmement faible : moins de 5ppm au lieu de 15ppm.
    Les eaux de ballast
    subissent une biodécontamination.
    *Lors des croisières PONANT, la consommation d’eau par passager est 5 fois moins importante que la consommation moyenne d’eau par personne à terre.

    100% des déchets sont séparés et triés à bord
    (solides, liquides, verre, carton, nourriture, médical)
    Moyens les
    plus modernes

    Pulpeurs / Concasseurs / Compacteurs
    Le recyclage à bord est 60% supérieur à celui réalisé sur terre
    C’est le volume moyen de déchets non recyclables, à l’issue du tri, généré par chaque passager lors d’une croisière. A titre de comparaison, la même personne aurait produit 2.3kg de déchets à terre.
    *Lors des croisières PONANT, la production de déchets par passager est 3 fois moins importante que la production moyenne de déchets par personne à terre.

    En croisière : tous responsables !

    Lors des croisières expéditions, PONANT emmène ses passagers dans les lieux les plus reculés et les plus sauvages de la planète mais nous avons conscience d’être des invités privilégiés sur les sites que nous visitons et de nos obligations envers ces sites et les populations qui y vivent.

    Aussi, une étude d’impact environnemental est réalisée avant la conception de chaque nouvel itinéraire afin de s'assurer que l'impact de nos débarquements n'est que temporaire et transitoire. Nous effectuons un inventaire de la biodiversité (faune, flore, géologie) des lieux sur lesquels nous prévoyons de débarquer. Nous balisons également des voies d’accès qui n’empiètent pas sur les zones à préserver. Nous travaillons ainsi de façon conjointe avec de nombreux organismes tels que les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), la Fondation des Seychelles, la Fondation Aldabra ou encore l’Institut Chico Mendes pour la préservation de la biodiversité.

    Besoin d'informations ?