Mer du Nord & Baltique

9 jours / 8 nuits
    Inédit
    Musique
    Mer du Nord & Baltique

    Croisière Europe du Nord

    du 8 mai 2017 au 16 mai 2017
    9 jours / 8 nuits

    Port de départ : Portsmouth
    Port d'arrivée : Stockholm

    Navire : LE SOLEAL

    • Ref : S080517

    Partez à la découverte des sites naturels et des villes chargées d'Histoire de la mer Baltique, à travers un itinéraire PONANT inédit.

    Embarquez à bord du Soléal pour une croisière de 9 jours en Europe du Nord reliant l’Angleterre, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Finlande et la Suède.

    Depuis Ostende, ville belge située en région flamande,vous découvrirez Bruges, la petite Venise du nord. Cerclée de canaux, la vieille ville se visite au cours d’une agréable promenade en bateau.

    Vous poursuivrez votre découverte avec Amsterdam, la capitale européenne la plus romantique. De ses canaux langoureux à ses musées mondialement célèbres en passant par ses curiosités historiques, Amsterdam est une ville tout en contrastes regorgeant de promenades insolites.

    Entre dynamisme d’une capitale et qualité de vie d’une petite ville, Copenhague vous offrira ses quartiers pittoresques et ses quais colorés. Au cours de vos visites, vous pourrez vous rendre au Palais de Christiansborg et sur la place du Palais d’Amalienborg, deux hauts lieux de la royauté à Copenhague.

    • Invité d'honneur Invité d'honneur
    Voir la carte
    • program-3493062
    • program-4677872
    • program-353655
    • program-2608634

    Cabines & Suites

      Retour

      Aucune cabine n'est actuellement disponible à la réservation. Nous vous invitons à contacter nos conseillers croisières pour en savoir plus.

      LE SOLEAL

      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL
      • LE SOLEAL

      LE SOLEAL

      Conçu en 2013 et fidèle à l’esprit Ponant, Le Soléal, comme ses sisterships, incarne cette atmosphère unique, subtile alliance de luxe, d’intimité et de bien-être, qui fait la signature de la compagnie. Ses lignes extérieures et intérieures, tout en sobriété et raffinement, ainsi que sa taille intimiste (132 cabines et suites seulement) en font un yacht rare et innovant sur le marché des navires de croisières.

      Décoration intérieure

      Formes fluides, gamme chromatique toute en douceur, alliant le bois naturel, les gris et les blancs : Le Soléal rappelle les codes du nautisme, tout en apportant une touche de sophistication.

       

      Escales & excursions

      8 mai 2017 – Ostende

      Portsmouth

      Embarquement 08/05/2017 de 16H00 à 17H00 . Départ 08/05/2017 à 18H00 .

      Situé au sud-est de Londres, Portsmouth est l’un des trois plus importants ports militaires d’Angleterre. Cette tradition maritime se concrétise au Historic Dockyard, l’arsenal historique de Portsmouth qui regroupe des navires emblématiques, dont le HMS Victory, vaisseau de l’amiral Nelson à la bataille de Trafalgar. Ville natale de Charles Dickens et d’adoption de Sir Arthur Conan Doyle, auteur des célèbres aventures de Sherlock Holmes, Portsmouth ne manque pas d’attraits avec ses parcs, son front de mer et ses fortifications. Ne manquez pas une vue d’ensemble de la cité depuis la tour Spinnaker, en forme de grande voile et haute de 170 mètres, ce qui en fait un des monuments les plus élevés du Royaume-Uni.

      9 mai 2017 – Ostende

      9 mai 2017 – Ostende

      Arrivée 09/05/2017 en milieu de journée. Départ 09/05/2017 en fin d'après-midi.

      Située sur le littoral flamand, à mi-chemin entre la France et les Pays-Bas, l’élégante cité d’Ostende est l’une des destinations estivales favorites des Belges. Vous pourrez profiter de « la reine des plages », une longue étendue de sable clair ponctuée de brise-lames qui s’avancent dans la mer du Nord à marée haute. Le front de mer révèle quelques somptueuses façades de style Belle Époque, telles que la Villa Maritza, qui témoignent du riche passé balnéaire de la ville. Les amateurs de peinture apprécieront l’excellent Kunstmuseum aan Zee, où l’on trouve une rétrospective de l’art belge depuis 1830.

      10 mai 2017 – Amsterdam

      10 mai 2017 – Amsterdam

      Arrivée 10/05/2017 en début de matinée. Départ 10/05/2017 en fin d'après-midi.

      Amsterdam est avant tout une ville d’eau. Omniprésente, elle guide les pas du voyageur, de ruelle en ruelle, de canal en canal, et ses ponts semblent courber leurs arches pour lui faire allégeance. Laissez-vous séduire par la grâce et le romantisme qui se dégagent de ce charmant tableau. Mondialement connue pour ses musées et les plus belles collections des maîtres hollandais et flamands du siècle d’or, la ville abrite bien d’autres trésors. Promenades insolites au détour du quartier ancien ou visite d’une maison du diamant… Ne manquez pas cette « malle aux trésors » des Pays-Bas.

      11 mai 2017 – Harlingen

      11 mai 2017 – Harlingen

      Arrivée 11/05/2017 en début de matinée. Départ 11/05/2017 en milieu de journée.

      Situé au débouché du canal de Harinxma dans la province de la Frise aux Pays-Bas, Harlingen est depuis toujours une ville intimement liée à la mer. Autrefois centre de pêche à la baleine et aujourd’hui port spécialisé dans la pêche à la crevette, son dynamisme en fait une ville moderne qui offre également au voyageur des sites et musées d’intérêt. Le musée local installé dans une demeure du XVIIIe siècle, la Hannemahuis, présente une collection de mobilier régional et objets retraçant l’histoire de la cité. Le phare et l’hôtel de ville à l’architecture typiquement hollandaise méritent aussi un détour.

      12 mai 2017 – Kiel

      12 mai 2017 – Kiel

      Arrivée 12/05/2017 en fin de matinée. Départ 12/05/2017 en début de soirée.

      Vous glissez sur la voie d’eau artificielle la plus fréquentée au monde. Le canal de Kiel, long d’une centaine de kilomètres, relie la mer du Nord à la mer Baltique en traversant la péninsule du Jutland. Découvrez la ville portuaire de Kiel, où quelques monuments historiques se dressent de part et d’autre de l’agglomération. Vous pourrez notamment visiter l’église protestante Saint-Nicolas, un très bel édifice de style gothique. Plus loin, dans un ancien manoir aristocratique du XVIIe siècle, le musée de la ville vous permettra d’en savoir plus sur l’histoire de Kiel. Partez ensuite en promenade au bord du Kleine Kiel (« Petit Kiel ») : entouré d’espaces verts, c’est un lieu de promenade idéal pour amateurs de nature.

      13 mai 2017 – Copenhague

      13 mai 2017 – Copenhague

      Arrivée 13/05/2017 en début de matinée. Départ 13/05/2017 en fin d'après-midi.

      Rattachée à l’extrémité orientale de l’île de Seeland, à quelques kilomètres des côtes suédoises, Copenhague vous offrira toute la couleur des capitales scandinaves. Vous pourrez découvrir ses richesses grâce aux canaux qui sillonnent les quartiers historiques de Christiansborg et de Nyhavn. De nombreux palais vous donneront un aperçu de l’histoire danoise. Côté gastronomie, vous pourrez goûter au smorebrod, un plat traditionnel danois qui se compose de plusieurs poissons fumés.

      14 mai 2017 – Visby

      14 mai 2017 – Visby

      Arrivée 14/05/2017 en début d'après-midi. Départ 14/05/2017 en soirée.

      Cette ancienne cité hanséatique se situe sur la côte ouest de Gotland, île suédoise dans la mer Baltique. Vous franchirez les remparts de Visby à la porte de Dalmans, afin de visiter la vieille ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans les rues, vous découvrirez de riches demeures de marchands, tandis que les ruelles sont bordées de maisons basses en bois. Vous ne manquerez pas de voir la cathédrale Sainte-Marie, aux tourelles à bulbes, ainsi que la tour de la Poudre, le long des fortifications.Vous n’oublierez pas de faire une halte dans l’un des cafés fleuris de roses, fleur reine de la ville, pour y goûter à la spécialité de l’île, des crêpes safranées aux fruits rouges.

      15 mai 2017 – Mariehamn - Archipel Aland

      15 mai 2017 – Mariehamn - Archipel Aland

      Arrivée 15/05/2017 en milieu de journée. Départ 15/05/2017 en fin d'après-midi.

      16 mai 2017▸15 mai 2017 – Stockholm

      Stockholm

      Débarquement le 16/05/2017 à 07H00 .

      La capitale de la Suède occupe un archipel dans l’est du pays, au confluent du lac Mälar et de la mer Baltique. Dans Gamla stan, la « vieille ville » en suédois, vous déambulerez dans les pittoresques ruelles médiévales jusqu’au majestueux Palais royal. Sur l’île verdoyante de Djurgården, vous pourrez visiter plusieurs espaces culturels très différents : le musée Vasa se consacre à un trois-mâts du XVIIe siècle, l’écomusée de Skansen présente les coutumes d’autrefois et le musée ABBA est dédié au groupe pop éponyme. Pour bénéficier d’un panorama insolite sur Stockholm, vous monterez dans le SkyView, dont les nacelles vitrées gravissent les parois sphériques de l’Ericsson Globe.

      Formalités

      • Les informations ci-dessous sont valables uniquement pour les ressortissants français, belges ou suisses et sujettes à modification sans préavis. Veuillez vérifier auprès des autorités compétentes, les formalités obligatoires à l'entrée et la sortie des pays visités lors de votre voyage.

      • La carte d'identité en cours de validité suffit. Cependant, si vous possédez un passeport, nous vous recommandons de privilégier ce mode d'identité. Les passagers qui dévieraient du programme d'embarquement et de débarquement proposé, doivent impérativement se renseigner auprès des autorités compétentes pour connaître les formalités nécessaires à leur voyage.

      Croisière Musicale avec Radio Classique

      Croisière Musicale avec Radio Classique

      Mozart et compagnie

       

      • Gabrielle Philiponet, soprano
      • Clémentine Margaine, mezzo
      • Philippe Do, ténor  
      • Florian Sempey, baryton
      • Nicolas Dautricourt, violon
      • Ophélie Gaillard, violoncelle
      • Yves Henry, piano
      • Alain Duault , directeur artistique et conférencier francophone

       

      En 7 soirées, nous dégusterons un vaste répertoire qui, pour chaque concert, commencera par Mozart avant de suivre une des routes ouvertes par ce compositeur de génie :

      • de Mozart à Mozart  [Mozart : piano + sonate pour violon + trio pour piano et cordes + airs, duos, trios]
      • de Mozart à Beethoven [Mozart + Beethoven : piano + sonate pour violon + sonate pour violoncelle + trio pour piano et cordes]
      • de Mozart à l’Italie [Mozart + Rossini, Bellini, Donizetti, Verdi, Puccini : airs, duos, trios]
      • de Mozart à Schubert [Mozart + Schubert : piano + pièces pour violon + sonate pour arpeggione + trio pour pianos et cordes]
      • de Mozart à la France [Mozart + Gounod, Bizet, Massenet : airs, duos, trios]
      • de Mozart à la Russie [Mozart + Moussorgski, Tchaïkovski, Rachmaninov : piano + sonate pour violon + Trio élégiaque + Trio op 50 + airs, duos]
      • Encore : un concert d’adieu avec des bis ad libitum par tous les artistes

       

      Thème

      MUSIQUE

      MUSIQUE

      Découvrez le plaisir de nos croisières culturelles mettant la musique à l'honneur, à la rencontre de paysages somptueux et de patrimoines artistiques exceptionnels.

      Un voyage musical au fil de l’eau

      Passionné de musique classique instrumentale ou d’opéra, amateur de jazz ou de mélodies celtiques, vous souhaitez vivre une expérience différente et privilégiée à bord d’un navire PONANT ? Embarquez pour une croisière 5 étoiles alliant les charmes de la mer et de la musique.

      Ces croisières culturelles, rythmées par des concerts à bord ou à terre et des conférences, rassemblent mélomanes et artistes autour d’une passion commune : la musique.

      Un plateau d'artistes d'exception*

      À bord, nos invités d’honneur, artistes reconnus, interprètes de talent et brillants virtuoses viennent partager leurs connaissances et leur passion de manière accessible et intimiste.

      Selon la thématique de chaque croisière, PONANT accueille des artistes prestigieux, qu’ils soient pianistes, violonistes, chanteurs lyriques…

      Venez vivre à leurs côtés l’aventure raffinée d’une croisière musicale PONANT.

       

      *Retrouvez la liste des invités d’honneur présents sur votre croisière dans l’onglet « Invités ».

      Invité(s)

      Alain Duault

      Alain Duault

      À la fois romancier, poète, journaliste, musicologue, animateur de radio et de télévision, Alain Duault partage sa passion et sa connaissance de la musique classique depuis plus de trente ans. Considéré comme l’un des plus grands spécialistes de l’opéra en France, il est aujourd’hui président du jury du Prix Pelléas, officier de la Légion d’honneur et commandeur des Arts et des Lettres.

      Après des études de littérature, philosophie et psychanalyse, puis de musicologie et de piano, Alain Duault fait sa première apparition à la télévision comme invité de Bernard Pivot pour un livre de poèmes, Colorature. Suivent de nombreuses émissions radiophoniques dédiées à la musique classique, notamment sur RTL - radio dont Alain Duault sera le « Monsieur Musique classique » pendant 22 ans, avant de rejoindre Radio Classique pour une émission quotidienne jusqu'en 2018. Un rôle qu’il occupe également sur la chaîne de télévision France 3 pour laquelle il propose des émissions exceptionnelles (masterclasses de Ruggero Raimondi à la Salle Gaveau, Musiques en fête aux Chorégies d’Orange…).

      En 1999, il conçoit et présente une Intégrale Chopin (225 œuvres, 60 pianistes), diffusée sur France 3. Puis, en 2001, il écrit et joue un grand spectacle populaire, Verdi, une passion, un destin (avec Jean Piat et 250 musiciens). Sur la lancée de ce succès, il écrit et joue deux nouveaux spectacles : en 2002, Victor Hugo, la légende d’un siècle, puis, en 2004 et 2005, Rencontre avec George Sand (avec Marie-Christine Barrault).

      Alain Duault met également ses qualités d’homme de lettres au service de la musique classique. Auteur de nombreux ouvrages dont, dernièrement, Dans la peau de Maria Callas (Le Passeur Éditeur, 2014, édition en poche, 2017) ; Dictionnaire amoureux illustré de l’Opéra (Plon Gründ, 2016) ; Ce léger rien des choses qui ont fui, Poèmes (Gallimard 2017), il est aussi éditorialiste à Classica.

      Langue parlée : français

       

      Crédit photo : Laurent Rouvrais @Radio Classique 

      Florian Sempey

      Florian Sempey

      « Triomphateur de la soirée, Florian Sempey est un Figaro d'exception, qui n'a pas à rougir de la comparaison avec les références de la discographie. Le timbre est beau, l'émission ferme, l'aigu plein et sonore, les vocalises parfaitement en place. Quant à l'incarnation, c'est un miracle de verve et de subtilité dans les nuances. Du très, très grand art, qui hisse le jeune baryton français aux tout premiers rangs sur le plan international.» - Richard Martet – Opéra Magazine

      S'il est un rôle qui accompagne le début de carrière tonitruant du baryton Florian Sempey, c'est bien le Figaro d'Il Barbiere di Siviglia de Rossini. Après l'avoir incarné avec succès sur les scènes prestigieuses de l'Opéra national de Paris, du Festival Rossini de Pesaro et de l'Opera di Roma, il le retrouve cette saison 2016/2017 au Royal Opera House, pour ses débuts londoniens.

      Il incarne également à nouveau Papageno (Die Zauberföte de Mozart) à l'Opéra national de Paris et débute dans les rôles de Dandini (La Cenerentola de Rossini) à l'opéra de Limoges et de Cecil (Maria Stuarda de Donizetti) à l'Opéra de Marseille.

      Au concert on l'entend sous la direction de Marc Minkowski, dans le rôle d'Hidraot (Armide de Gluck) avec les Musiciens du Louvre et dans le Poème de l'amour et de la mer de Chausson avec le NDR Sinfonieorchester, dans le rôle de Claudio (Béatrice et Bénédict de Berlioz) avec l'Orchestre de l'Opéra national de Paris, celui de Ramiro (L'Heure espagnole de Ravel) avec l'Orchestre national Bordeaux-Aquitaine, Zurga (Les Pêcheurs de Perles de Bizet) avec l'Orchestre national de Lille, Jupiter/Tiresie (Naïs de Rameau) avec le Centre de Musique Baroque de Versailles ou encore en concert avec l'Orchestre Pasdeloup, avec l'Orchestre national des Pays de la Loire pour la 9ième symphonie de Beethoven, avec Insula Orchestra pour l'ouverture de la « Seine Musicale » sur l'Ile Séguin et en récital à l'Opéra national de Bordeaux et aux Chorégies d'Orange, accompagné par le pianiste Jef Cohen.

      Parallèlement à ses études pianistiques, Florian Sempey débute sa formation de chant lyrique dans la classe de Françoise Detchnenique au Conservatoire de Libourne. Il intègre en 2007 le Conservatoire national de Bordeaux dans la classe de Maryse Castets et remporte l'année suivante le premier prix « Opéra » ainsi que le « Prix du public » du concours de chant des « Amis du Grand Téâtre - Opéra national de Bordeaux ».

      Il fait à 24 ans ses débuts sur la scène de l'Opéra national de Bordeaux, dans le rôle de Papageno et y reviendra ensuite régulièrement, incarnant les rôles d'Anténor dans Dardanus , Moralès dans Carmen, Yamadori dans Madama Butterfy , Pollux dans Castor et Pollux , et le rôle-titre des Nozze di Figaro.

      En 2010 il intègre pour 2 ans l'Atelier lyrique de l'Opéra National de Paris et apparaît les saisons suivantes dans de nombreuses productions (Platée, Rigoletto, Alceste , Madama Butterfy , Street Scenes, L'Heure Espagnole , La Finta Giardinera , La Traviata) ; le prix Carpeaux de l'Opéra Garnier lui est décerné en 2012.

      En 2013 il est nommé dans la catégorie « Révélation Artiste Lyrique » aux Victoires de la Musique classique.

      La jeune carrière de Florian Sempey l'a déjà mené à se produire à l'Opéra de Cologne et l'Opéra Grand Avignon pour le rôle d'Enrico (Lucia di Lamermoor ), au Dutch National Opera d'Amsterdam pour sa prise de rôle de Valentin (Faust de Gounod), au Deutsche Oper Berlin pour Alfonse XI (La Favorite de Donizetti), au Drottningholms Slottsteater en Suède et à l'Opéra royal de Versailles pour ses débuts dans le rôle du Comte (Le Nozze di Figaro ), à l'Opéra-Comique de Paris pour le rôle du Docteur Falke (Die Fledermaus de Strauss), ainsi qu'à l'Opéra de Saint-Etienne pour les rôles de Duparquet (Ciboulette de Hahn), du chef Touranien (Le Mage de Massenet) et le rôle-titre d' Il Barbiere di Siviglia.

      Au concert il s'est notamment illustré dans les Lieder eines fahrenden Gesellen de Mahler au côté de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, un programme « Ofenbach » avec l'Orchestre national d'Ile-de-France, Carmina Burana avec les Choeurs de l'Orchestre de Paris, La Jacquerie de Lalo, accompagné par l'Orchestre Philharmonique de Radio-France, laMessa di Gloria de Puccini avec l'Orchestre National de France, Saint-François d'Assise de Gounod avec l'Orchestre de chambre de Paris ou encoreTamerlano de Vivaldi au Festival de Beaune.

      Crédit photo : Pierre Virly (Petrus)

       

      Gabrielle Philiponet

      Gabrielle Philiponet

      Née à Albi, flûtiste de formation, Gabrielle Philiponet entre en 2003 au conservatoire de Valenciennes dans la classe de chant de Daniel Ottevaere, qui la conseille encore aujourd'hui. Elle obtient deux ans plus tard sa médaille d’or à l’unanimité. Parallèlement, elle travaille son répertoire auprès de Janine Reiss à Paris et de David Miller à Bruxelles. En 2005, elle intègre l’opéra studio de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (CMRE), sous la direction de José Van Dam et en partenariat avec le Théâtre Royal de la Monnaie. Elle participe aux Masterclasses de Tom Krause, Anne-Marie Fontaine, Helmut Deutsch, Jocelyne Dienst, David Miller et José Van Dam. Elle sort diplômée du CMRE "avec les plus grandes distinctions".

      Remarquée en 2004 au Concours international de chant de Vivonne, elle y obtient le prix «jeune espoir», puis, en 2006, le 1er grand prix dame. Cette même année, elle reçoit le 1er prix au Concours de chant de Béziers. Le Concours international de chant de Marmande lui décerne le prix « jeune espoir » en 2006 et le prix spécial du jury en 2007. En 2007 encore, elle obtient le 3ème prix femme au Concours international d’Opéra de Marseille et, en 2008, le 6ème prix au prestigieux Concours Reine Elisabeth.

      Elle s'est produite sur scène dans des rôles tels que Susanna (Le Nozze di Figaro) à l'Opéra national de Lorraine, Musetta (La Bohème) à l'Opéra de Marseille, Despina (Così fan tutte) à l’Opéra de Toulon, Corinna (Il Viaggio a Reims) en tournée à Reims, Vichy, Montpellier, Tours, Nancy, Nice, Saint-Etienne, Marseille, Bordeaux et au Capitole de Toulouse, Eurydice (Orphée aux Enfers) à l’Opéra National de Montpellier, Marie (Les Mousquetaires au Couvent) et Mi (Le Pays du Sourire) au Théâtre de Tourcoing, Rosita (Un Mari à la Porte) avec le Royal Philharmonique de Liverpool et le Feu, la Princesse et le Rossignol (L’Enfant et les Sortilèges) avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, La Fée (Cendrillon de Massenet) au Théâtre Royal de la Monnaie et au Grand Théâtre de Luxembourg, Lauretta (Gianni Schicchi) avec l’Orchestre National de Belgique et Parasha (Mavra de Stravinsky). Son interprétation de Madga (La Rondine) à l'Opéra national de Lorraine en 2012 marque un tournant dans l'évolution de son répertoire.

      La saison 2013/14 est marquée par ses débuts dans La Traviata (rôle titre) en tournée en Espagne. En 2014/15, elle effectue deux autres prises de rôles majeures: Donna Anna (Don Giovanni) en Espagne et Antonia (Les Contes d'Hoffmann) à l'Opéra de Toulon. Elle aborde également Oscar (Un ballo in maschera) à l'Opéra de Massy. Au cours de l'été, elle est à nouveau Violetta en tournée en France, rôle qu'elle reprendra cette saison à l'Opéra de la Nouvelle-Orléans pour ses débuts aux Etats-Unis. Au programme en 2015/16 également, Rosalinde (La Chauve-Souris) à l'Opéra d'Avignon, Donna Anna (Don Giovanni) à Angers Nantes Opéra et sa première Desdemona (Otello), en concert avec José Cura.

      En concert, elle a récemment chanté le Stabat Mater de Dvorak à Séville et Essaouira (Festival les Alizés), dans la Messe en ut mineur de Mozart et le Stabat Mater de Dvorak au Festival d'Arromanches, dans Sémiramis de Catel (rôle d'Azema) au Festival de Radio-France et Montpellier, dans Adrien de Méhul (rôle d'Emirène) au Bela Bartok National Concert Hall à Budapest, dans Le Dernier Jour de Pompéi de Joncières (Ione) et dans Herculanum de David (Lilia) au Palazzetto Bru Zane à Venise et dans La Création de Haydn avec l'Orchestre d'Auvergne.

      Gabrielle Philiponet a collaboré avec des chefs d'orchestre tels que Alain Altinouglu, Nicolas André, José Cura, Roberto Fores-Veses, Paul Goodwin, Stefan Klingele, Kent Nagano, Gunter Neuhold, Hervé Niquet, Vasily Petrenko, Michel Piquemal, György Vashegyi et Pascal Verrot.

      Sa discographie comprend Scène de Chasse de René Koering (une Amazone) chez Universal Music, Sémiramis de Catel (Azéma) chez Glossa, Un mari à la porte (Rosita) d'Offenbach avec le Liverpool Philharmonic Orchestra, une compilation d'oeuvres de Max d'Ollone et, tout nouvellement, Dimitri de Victorin Joncières ainsi qu'Adrien d'Etienne-Nicolas Méhul.

       

      Crédit photo : Ribaltaluce Studio 

      Clémentine Margaine

      Clémentine Margaine

      Clémentine MARGAINE est diplômée du conservatoire supérieur de Paris avec un prix mention très bien à l’unanimité.

      Elle intègre en 2011 la troupe du Deutsche Oper Berlin où elle interprète des rôles tels que Carmen, Princesse Clarice (l'amour des trois oranges, Prokofiev), Isaura (Tancredi, Rossini), Maddalena (Rigoletto, Verdi), Frederica (Luisa Miller, Verdi). Anna (Les troyens, Berlioz).

      Sa carrière se développe en France, en Allemagne (Berlin, Munich), Italie (Carmen, Rome) ou encore aux Etats unis où elle vient de faire des débuts très remarqués à Dallas dans le rôle-titre de Carmen sous la direction d'Emmanuel Vuillaume.

      Elle vient de faire ses débuts dans le rôle de Marguerite dans la Damnation de Faust au Deutsche oper Berlin sous la direction de Donald Runnicles.

      Dans les nouveaux rôles à venir on retiendra Dulcinée (Don Quichotte, Massenet) à Chicago, Sara (Roberto Devereux, Donizetti) à Bilbao ou encore Zayda (Dom sébastien, Donizetti) au capitole de Toulouse.

      Le lied et la mélodie tiennent une place privilégiée dans sa carrière. Ainsi, elle se produit en récital à de nombreuses reprises avec le pianiste Emmnauel Christien ou sa soeur Sarah Margaine. Dans son répertoire on retiendra notamment certains cycles de Mahler tels que  Knabenwunderhorn  (Deutsche oper Berlin, Dir/ D.Runnicles), Das lied von der Erde, Lieder dines fahrenden Gesellen (Festival Colmar 2011), Kindertotenlieder (Dijon auditorium 2010).

      Elle se produit très régulièrement en oratorio également. Ainsi, on la retrouvera en 2015 pour Elijah de Mendelssohn à la Philarmonie de Berlin sous la direction de Marek Janowski ainsi qu’à Budapest pour un requiem de Verdi dirigé par Pinchas Steinberg ou encore à Lisbonne dans un requiem de Mozart dirigé par Michel Corboz.

      En 2015, elle fera ses débuts dans les Troyens de Berlioz (Didon) au Teatro Colon de Buenos Aires, ainsi que dans Samson et Dalila (Dalila) au Deutsche oper Berlin.

      En 2016 elle fera ses débuts à l’opéra de Paris ainsi qu’au Metropolitan de New York dans le rôle de Carmen.

      Clémentine MARGAINE est lauréate du concours Reine Elisabeth et a été révélation lyrique 2011 aux victoires de la musique

      Philippe Do

      Philippe Do

      Philippe Do a commencé sa carrière à l’Opéra National de Lyon. Il se produit sur les scènes les plus prestigieuses du monde : Scala de Milan, Bolchoï de Moscou, Marinsky de Saint-Petersbourg, Lincoln Center de New-York, Opéra-Comique et Théâtre du Châtelet de Paris, Opéra de Zurich, Grand Théâtre de Genève, La Fenice de Venise, Volksoper de Vienne, Concertgebouw d’Amsterdam, Festspielhaus de Baden-Baden, Festival dei Due Mondi di Spoleto, Sferisterio de Macerata, Chorégies d’Orange…

      Philippe Do est un interprète très apprécié pour la « beauté de son timbre de ténor lyrique, ses demi-teintes raffinées et la pureté de son style » (Alan Blyth dans Opera) et notamment pour le répertoire français et belcantiste.

      Récemment il chante Thérèse et La Navarraise de Massenet à Wexford, Pelléas et Mélisande de Debussy à Prague, Anna Bolena (avec Edita Gruberova), Maria Stuarda et Roberto Devereux de Donizetti à Ostrava, Il Mondo della luna de Haydn à Monte-Carlo, Faust à Mainz, Roméo et Juliette à Venise, Les Pêcheurs de Perles de Bizet à Vérone, St-Petersbourg et Moscou, Carmen à Zurich, Riga…

      Sa riche discographie comprend notamment Carmen (DVD Dynamics), Clovis et Clotilde de Bizet (Naxos, Editor’s choice de Gramophon), Guru de Laurent Petitgirard (Naxos, Choc de Classica).

      Philippe Do est diplômé en études commerciales de l’ESSEC, et en chant du Mannes College of Music de New-York. Il a remporté plusieurs concours internationaux dont le Concours “Toti Dal Monte” en 2001. Il se perfectionne auprès de la légendaire Mirella Freni.

       

      Crédit photo: Sylvain Marchand

      Nicolas Dautricourt

      Nicolas Dautricourt

      “ Nicolas Dautricourt, impérial dans le concerto de Sibelius” Le Monde (juillet 2015) 
      « Prix Georges Enesco de la SACEM », et « Révélation Classique de l’ADAMI » au Midem de Cannes, Nicolas Dautricourt est sans conteste l’un des violonistes français les plus brillants et les plus attachants de sa génération.
      Membre de la Chamber Music Society of Lincoln Center de New York, il se produit sur les plus grandes scènes internationales (Washington Kennedy Center , New York Alice Tully Hall, London Wigmore Hall, Moscow Tchaikovsky Hall, Tokyo Bunka Kaikan, Téatro National de Bélèm, Copenhagen Concert Hall, Boston Gardner Museum, Ongakudo Hall Kanazawa, Nagoya Shirakawa Hall, Sendai city Hall…), françaises (Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Élysées, Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Arsenal de Metz, Opéra du Rhin, Grand Théâtre de Provence…), et est l’invité de nombreuses manifestations artistiques (Festival de la Chaise-Dieu, Printemps des Arts de Monaco, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Parc Floral de Vincennes, Folle Journée de Nantes, Folle Journée de Tokyo, Rencontres Musicales de La Baule, Festival de la Vézère, Saoû chante Mozart, Lisztomanias, Fêtes musicales de Nohant, Flâneries musicales de Reims, Festival de Pâques de Deauville, Festival des Arcs, La Roque d’Antheron, Festival du Périgord Noir, Festival d’Auvers Sur Oise, Musique à L’Empéri…).
      Egalement l'invité de prestigieux festivals à l'étranger tels que Lockenhaus Kammermusikfest (Autriche), Music@Menlo (Usa), Pärnu Music Festival (Estonie), Ravinia (Usa), Himeji/Le Pont Festival (Japon), Aurora Festival and O/Modernt Festival (Suède), Davos (Suisse), Sintra (Portugal), il se produit en tant que soliste avec l'Orchestre National de France, Detroit Symphony, Québec Symphony, Sinfonia Varsovia, Orchestre de Toulouse, Kiev Philharmonic, Mexico Philharmonic, Belgrad Philharmonic, NHK Tokyo Chamber Orchestra, Scala di Milano Ensemble, Yokohama Sinfonietta, Orchestra Ensemble Kanazawa, l'European Camerata, l'Orchestre National
      de Lorraine, l'Orchestre National des Pays de la Loire, l'Orchestre Philharmonique de Nice, l'Orchestre de Cannes, l'Orchestre de l'Opéra de Rouen, l'Orchestre de l'Opéra de St-Etienne, l'Orchestre de l'Opéra de Toulon, le Sendai Strings Ensemble, l'Orchestre de chambre de Novossibirsk, l'Orchestre Philharmonique du Maroc, le Baltic Chamber Orchestra, l'Orchestre des Pays de Savoie, l'Orchestre d'Auvergne, l'Orchestre Symphonique de Caen, l'Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre Français des Jeunes, sous la direction de Leonard Slatkin, Paavo Järvi, Tugan Sokhiev, François-Xavier Roth, Eivind Gullberg Jensen, Fabien Gabel, Michael Francis, Kazuki Yamada, Dennis Russell Davis, Yuri Bashmet, Jean-Jacques Kantorow, Mishiyoshi Inoue, Jacques Mercier, Faycal Karoui, Vahan Mardirossian, Stanislas Lefort, Mark Foster, Arie Van Beek...
      Particulièrement apprécié pour son « engagement sensible et passionné », il affectionne tout spécialement la musique de chambre qu’il pratique aux côtés de nombreux artistes, et son intérêt marqué pour le jazz lui offre également le privilège de collaborer régulièrement avec le contrebassiste Jean-Philippe Viret, les pianistes Antoine Hervé et Dominique Fillon, le vibraphoniste Pascal Schumacher, les guitaristes Jean-Marie Ecay et Nelson Veras, le bassiste Jean-Marc Jafet et notamment l’accordéoniste Richard Galliano au sein du « Tangaria quartet » et du « Piazzolla Forever project », dans de prestigieux festivals tels que Jazz à Vienne, Marciac, Sud-Tyroler Jazz Festival, San Javier, Copenhague, Athènes…
      Lauréat du Concours International Henryk Wieniawski de Poznan, du Concours International des Jeunesses Musicales de Belgrade, des Concours Internationaux Rodolfo Lipizer de Gorizia et Gian-Battista Viotti de Vercelli, il compte parmi ses maitres Philip Hirschhorn, Miriam Fried, Jean-Jacques Kantorow, Gérard Poulet et Jean Mouillère, et est depuis 2007 directeur artistique des « Moments Musicaux » de Gerberoy.
      Nicolas Dautricourt joue un magnifique instrument d'Antonio Stradivarius datant de 1713, le "Château Fombrauge", généreusement mis à sa disposition par Bernard Magrez.

       

      Crédit photo: Bernard Martinez

      Ophélie Gaillard

      Ophélie Gaillard

      « Si le dessin est d’une précision calligraphique, le geste souple, direct, emporte l’auditeur dans des mouvements qui ont la fluidité d’un torrent de montagne. » pouvait-on lire dans l’édito du magazine Diapason de juin 2011.

      Un esprit d’une curiosité insatiable, le goût du risque, un appétit immodéré pour tout le répertoire du violoncelle concertant sans frontières ni querelles de chapelle, voici sans doute ce qui distingue très tôt cette brillante interprète franco-helvétique.

      Élue « Révélation soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique en 2003, elle se produit depuis lors en récital dans les salles les plus prestigieuses.

      Ophélie Gaillard se spécialise très tôt dans la pratique du violoncelle ancien et classique et fonde en 2005 Pulcinella, un collectif de virtuoses historiquement informés, tous passionnés par l’interprétation sur instruments historiques. Leurs enregistrements consacrés à Vivaldi, Boccherini et Bach puis CPEBach en 2014 reçoivent les plus hautes distinctions discographiques. En 2016 paraîtra un deuxième volume suivi d’une tournée européenne.  

      Parallèlement, elle est aussi l’interprète privilégiée de compositeurs actuels, travaille en étroite collaboration avec danseurs et comédiens, et enregistre pour Aparté plusieurs intégrales ovationnées par la presse : Bach, Britten, Schumann, Fauré, puis Chopin et Brahms.

      L’on peut régulièrement l’entendre sur les ondes européennes, elle est invitée comme soliste par des orchestres prestigieux au Japon comme en Europe.

      Pédagogue recherchée, elle est membre du jury du concours de l’ARD en 2010 et nommée professeur à la Haute Ecole de Musique de Genève en 2014.

      Son album Dreams enregistré dans les studios d’Abbey Road avec le Royal Philarmonic Orchestra en 2011 puis le double cd Alvorada consacré aux musiques espagnoles et latino-américaines en 2015, élu Star Recording of the month par le Strad Magazine en décembre 2015 rencontrent un vif succès auprès d’un très large public.

      En juillet 2015, elle est invitée dans la prestigieuse série des concerts donnés dans la cour d’honneur du Palais Princier de Monaco, avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo placé sous la direction de James Judd  avec au programme Schelomo de Bloch.

      Langue parlée: français

       

      Crédit photo: Caroline Doutre

      Yves Henry

      Yves Henry

      Né en 1959, Yves Henry a étudié le piano auprès de Pierre Sancan au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où il a reçu pas moins de sept Premiers prix. Il a ensuite travaillé pendant trois ans avec Aldo Ciccolini avant de remporter en 1981 le 1er Grand Prix du Concours international Robert Schumann à Zwickau qui a lancé sa carrière.

      Chopin occupe une place prépondérante dans la vie d’Yves Henry, également spécialiste de Schumann. Membre du comité de programme de l’Institut Chopin de Varsovie à l’occasion du bicentenaire de Chopin en 2010, il reçoit le « Gloria Artis » de l’État polonais pour sa contribution à l’année Chopin en France. Il publie un livre/CD intitulé Les Étés de Frédéric Chopin à Nohant et, en janvier 2011, il succède à Alain Duault comme président du Nohant Festival Chopin après en avoir assuré la direction artistique pendant quinze ans.

      Dans sa discographie récente, citons un récital Liszt en 2011 ; en 2014, un coffret de deux CD consacré à la reconstitution du dernier concert de Chopin à Paris (Choix France Musique) suivi, en 2015, d’un enregistrement Liszt/Schumann/Chopin sur pianos Erard 1844 et Pleyel 1837. En 2017, outre son album intitulé Orchestral Piano Works comprenant ses propres transcriptions, paraît à l’automne un coffret de quatre CD présentant l’intégrale des œuvres de Chopin composées à Nohant. En 2018, il publie un CD Debussy au Japon et en 2019, il publiera l’intégrale des Mazurkas de Chopin sur piano d’époque (Pleyel 1837) ainsi qu’un CD consacré à Robert et Clara Schumann.

      Pédagogue réputé, Yves Henry enseigne au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et est régulièrement invité pour des master class dans des universités aux USA, au Japon et en Chine. Il fait partie de nombreux jurys de concours internationaux (World Piano Master de Monte-Carlo, Dvorak Piano Competition, Concours international Robert Schumann de Zwickau, Concours international Chopin de Varsovie, Concours international Kawai à Tokyo) et est membre d’honneur de la Japan Piano Teachers Association.

      En janvier 2010, Yves Henry est élevé au rang d’officier des Arts et des Lettres.

      Langue parlée : français

       

      Crédit photo : DR

      Sous réserve de désistement en cas de force majeure.

      Options à la carte

      1. Avant votre croisière

        08/05/2017 – Transfert de l'aéroport de Londres Heathrow à Portsmouth avec tour panoramique de Portsmouth et déjeuner (demi-journée)

        135.00 € **

        Plus d’infos

        07/05/2017 – Nuit à Londres et visite de Portsmouth (2 jours / 1 nuit)

        750.00 € **

        Plus d’infos

      2. Après votre croisière

        16/05/2017 – Découverte de Stockholm (1 journée)

        135.00 € **

        Plus d’infos

      Attention : les prix affichés au moment de votre commande peuvent être différents de ceux affichés dans le catalogue, ces derniers évoluent en effet en fonction de la disponibilité et des tarifs pratiqués en temps réel par les compagnies aériennes sélectionnées.
      Nous vous invitons à faire preuve de vigilance et à éviter de porter des objets de valeur lors de vos déplacements à l’étranger. Nous vous recommandons de consulter les conseils aux voyageurs sur le site de la Diplomatie Française et d’adapter votre comportement à la destination.
      Besoin d'informations ?